F1 : Hülkenberg victime du syndrome du freinage dépressif à Spa-Francorchamps

27 août 2018
12 Shares 80 Views

En sport automobile et particulièrement en Formule 1, la technique du freinage dégressif représente la base du pilotage car, pour faire simple, elle permet d’éviter le blocage des roues pour conserver le contrôle de la voiture en virage dans le but de passer rapidement en courbe. Hélas pour Hülkenberg, au premier virage du Grand Prix de F1 de Belgique, le pilote Renault a été frappé par le syndrome du freinage dépressif. Déprimé par le fait de partir loin sur la grille de départ, Hülkenberg n’a tout simplement pas freiné. Résultat : il a envoyé Fernando Alonso dans les airs. Selon les psychologues spécialisés en F1, ce trouble porte aussi le nom de Grosjeanite aiguë.