Justice : Thomas Pesquet arrêté pour le vol d’un Renault Espace

4 novembre 2017
57 Shares 40 Views

Les quelques hommes et femmes qui ont eu l’honneur et le privilège de voyager dans l’Espace reviennent sur Terre souvent en manque. Ce “syndrome” semble avoir touché notre spationaute Thomas Pesquet. Après avoir passé 196 jours à bord de l’ISS (International Space Station) dans le cadre de la mission Proxima (les initiés se rappelleront du concept-car Peugeot éponyme datant de 1986), le héros français qui fait partie de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a été contrôlé au volant d’une Renault Espace. Après des vérifications d’usage, les forces de l’ordre ont découvert que le monospace qu’il conduisait avait été déclaré volé 2 jours avant. Thomas Pesquet a déclaré lors de son interrogatoire qu’il n’avait plus les pieds sur Terre après avoir été mis sur orbite. Précisons que la première voiture achetée par Thomas, après l’obtention de son permis de conduire, est… la Chrysler Voyager.